Accueil > Following > Following saison 3 épisode 5

Following saison 3 épisode 5

FollowingFollowing saison 3 épisode 5 – « A Hostile Witness » – regarder en ligne.

Le procès du Dr Strauss commence. La campagne de dénigrement organisée par Kyle et Daisy a porté ses fruits, mais ils n’en ont pas fini et s’en prennent au témoin-clé, Carrie Cooke. Hardy n’a que peu de temps pour tenter de la sauver et envoyer Strauss en prison.



– YouWatch – regarder en streaming


– Netu.tv – regarder en streaming


– AllVid – regarder en streaming


– Exashare – regarder en streaming


– NowVideo – regarder en streaming


VOSTFR


– Netu.tv – regarder en streaming


– YouWatch – regarder en streaming


– NowVideo – regarder en streaming

Épisode suivant
Following saison 3 épisode 6 – « Reunion »

Categories: Following
  1. Advaa
    28/03/2015 à 16:19 | #1

    Ils font chier, la série commence depuis quelques épisodes déja a manquer de crédibilité.

    A chaque fois, ils sont « contraints » à tirer, mais ne peuvent pas tirer sur un bras, ou une jambe, épaule, cuisse … non, il faut tjr qu’ils tuent malgre eux, pour sauver leur vie en danger à cet instant précis. Au bout d’un moment, ça devient une fiction fantaisiste, sans queue ni tete.

    Au début j’étais attirée par la fascination du professeur caroll pour la litterature, son amour profond pour le symbolisme, notamment celui de la mort, ou il y voit une certaine beauté. D’ou son choix pour les belles étudiantes a fleur de peaux, particularité qu’on a vu disparaitre au cours des épidodes également.
    Ce type qui est un maniaco-psychotique comme il le disait si bien et tuait par pulsion, alors qu’il finit dans son parcours, par laisser des « illuminés » tuer a sa place (ce qui n’a pas de sens, un psychopathe qui a des pulsions et n’est pas soigné pour ça, ne change pas, et je ne pense pas qu’on puisse parler de changement de mode opératoire), prenant la tete d’une secte pathétique, et devenant par ce fait tout aussi pathétique, autant dire un personnage médiocre et pitoyable.

    On a perdu cette intrigue entre le « héro torturé » et le « tueur torturé » qu’ils sont tout les deux (impulsif de sucroit normalement). On suivait une intrigue sombre, comme dans « Seven », « the mentalist », et meme « Esprit criminel » et bien d’autres encore, mais contrairement à ces derniers, ils n’ont pas su faire mourir leurs roles dignement (Carrie, Emma qui est devenu un personnage creux des les debuts, l’agent latino, luke, lily … ils tombent comme des mouches)
    On était censé avoir des serial killer tres intelligent, surnoit, narcissique, en plus d’etre vengeresque, on a eu l’illusion de le voir au debut, mais ça c’est tres vite estompé.
    Caroll est un amoureux qui en devient complétement débile, le coté opportuniste, egoiste, narcissique s’est estompé a cause de ça.
    Mark parraissait limite autiste, au debut, cependant plus surnoit et malin, un garçon tres sensible mais tres intelligent, qui ne s’attache pas facilement, bien que possessif. Bien qu’ils comment a nous montrer que c’est un débile attaché, qui devient de plus en plus malade avec la mort de son frere, au lieu d’etre d’avantage machiavélique mais qui devient de plus en plus malade mentalement, avec son dédoublement de la personnalité, bordeline et chien battu, qui en devient encore plus débile.

    Tout le monde crève à droite à gauche, ce n’est pas la CIA non plus, ce n’est pas une affaire d’état et de terrorisme. C’est de la psychopathie que nous étions censé traiter et c’est devenu une histoire de criminels minables, kidnapping a deux balles et coups de couteau de minette dans une secte d’écervelés.

    J’ai tjr espoir, mais je suis vraiment déçue par cette série.

  2. Advaa
    28/03/2015 à 16:22 | #2

    bien qu’ils commencent*

  3. Shzala
    31/03/2015 à 01:11 | #3

    @Advaa

    Je te trouve un peu dur avec cette série d’autant plus quand tu la compares avec « Mentalist » ou « Criminal Minds ». je n’ai pas vu Seven malheureusement. Mais comparé aux deux autres séries, The Following tient largement la route à mon avis. Certes comparé aux débuts magistraux et très prometteurs, les saisons 2 et la 3 pour l’instant sont décevants.

    Le personnage de Caroll était tellement fascinant et charismatique que sa décomposition au fur et à mesure inspire peu à peu une sorte de rejet. Mais au final cela démontre que bien qu’il soit psychopathe et ai un besoin irrépressible de tuer il n’en reste pas moins un homme avec ses faiblesses. Concernant la secte, je n’ai pas l’impression que ce soit lui qui ai décidé de monter la secte à ses fins. Non, il a juste tiré parti de la situation. Il a trouvé des psychopathes « faibles » qui étaient prêts à tout pour lui et il s’en est servi ni plus ni moins pour servir ses desseins.

    C’est sûr que la multiplication des boucheries font perdre de la subtilité initiale. Mais c’est un autre visage de la psychopathie criminelle moins psychologique et intellectuelle. Ce qu’on peut en retirer c’est justement cette dimension d’humanité, de fragilité, de faiblesses latente derrière l’aspect psychopathe.

    La série a ses défauts, de nombreux mêmes mais elle reste unique de par l’ambiance « obscure » omniprésente, la qualité de la réalisation et bien sûr les deux héros dont j’attends impatiemment la prochaine confrontation. A moins que Strauss ne vienne leur voler la vedette.